Breaking

la voyance


La voyance

Définition
La voyance est l'art de pouvoir deviner le passé, le présent et bien sûr l'avenir. Elle a pour but de percevoir des informations dans le temps, le passé ou l’avenir et l’on attend, généralement, des réponses à des questions que l’on se pose. On utilise différents moyens pour connaître le futur, il y a le tarot, l’astrologie, la cartomancie, les lignes de la main ou encore la boule de cristal.

Islam et voyance
La voyance est une pratique interdite par l’islam. C'est interdit de consulter des mages, des voyants qui sont aidés par des djinns pour connaître l'avenir de tel ou tel. C'est purement de l'association (du shirk) car seul Dieu connaît le destin de chacun. La voyance implique la prétention de connaître l’invisible et d’être associé à Allah dans ce domaine, ce qui est mécréance et égarement.
Il est en effet strictement interdit en Islam de consulter des "voyants" ou des "devins". Cette pratique est unanimement considérée par les savants musulmans comme faisant partie des péchés majeurs (Kabair). Le Prophète Mohamed a tenu des propos très durs à l'encontre de ceux qui consultent les voyants.
Safiyya Binte Oubayd rapporte d'une des épouses du Prophète Mohamed les propos suivants, qu'elle tenait elle même du Prophète Mohamed : "Quiconque va trouver un devin pour l'interroger et prête foi à ses propos, se verra refuser sa prière pendant quarante jours." (Mouslim)
Dans un autre Hadith, il est dit en ce sens:
"Celui qui va chez un voyant et qui croit ce qui lui a été dit a renié ce que Mohamed a apporté."
Selon Ibn Abbas, le Messager de Dieu a dit : "Celui qui a tiré quelque connaissance de l'astrologie a emprunté l'une des voies de la sorcellerie. Plus il pratique l'astrologie et plus il s'apparente aux sorciers".
La voyante entre la vérité et le mensonge
De nos jours, nombreux sont ceux qui fréquentent la voyante pour prédire l’avenir et trouver des solutions aux souffrances qui les désagrègent. Quels sont les secrets de ces femmes qui prolifèrent de jour en jour ?
La voyante ou «chouafa» est une femme qui prétend prédire l’avenir. Ce personnage est-il vraiment hors du commun? Possède-t-il des miracles qui lui permettent de connaître ce que les autres ignorent ? Quels sont les secrets de ces femmes? La voyante recourt à plusieurs procédés pour «prédire» l’avenir de ses «patients» et pour les soigner. Elle pose un voile vert et rarement noir sur le visage et lorsqu’un homme ou une femme se présente devant elle, elle jette de l’encens dans le brasero et commence à parler en s’adressant à son «patient». A la fin, le visiteur dépose une petite somme d’argent devant elle sans oublier les conseils qui lui ont été donnés par la voyante et grâce auxquels il résoudra ses problèmes. Souvent, les voyantes qui mettent des voiles, restent toujours dans l’anonymat. Il y a un autre type de «chouafate» qui recoure aux cartes qu’elles étalent devant le visiteur. Ce sont les cartomanciennes. Chaque carte porte un nom et une signification. Pour d’autres voyantes, la meilleure façon de prédire l’avenir, c’est le plomb qu’elles mettent dans un petit récipient. Et lorsqu’il chauffe à 100°, elles le déversent dans un ustensile plein d’eau ce qui leur permet, à ce moment d’interpréter les différentes formes prises par le plomb qui s’émiette au fond du récipient. Après trois essais, la voyante demande à son «malade» de prendre un bain avec l’eau dans lequel le plomb a été trempé. D’autres voyantes se servent de l’omoplate d’un mouton, d’un «tasbih»…Les maux qu’elles prétendent guérir sont multiples : les problèmes familiaux, le mariage, la stérilité, la possession par un djinn, la malchance, la sorcellerie… Si les uns sont complètement satisfaits des soins de ces voyantes, d’autres n’y voient qu’une perte d’argent et de temps. Les voyantes délivrent à leurs malades des amulettes qu’ils doivent porter, enterrer…Il est des malades qui boivent le contenu de ces amulettes après les avoir trempées dans l’eau et il y a ceux qui sont tenus de les brûler dans un brasero. Les chouafates peuvent prescrire des décoctions à leurs malades, ce sont des breuvages à base de plantes ou d’amulettes… d’autres préfèrent de l’encens «tbakhira ou tfousikha».C’est un ensemble de produits ou de plantes qu’on met sur le feu pour éloigner «le mauvais œil» ou pour se débarrasser de toute nuisance.
Les femmes ont besoin de connaître leur avenir pour être rassurées et c’est souvent un manque de confiance en elles, une anxiété qui peut les pousser à consulter les voyantes. Les femmes, clientes assidues des voyantes, ne supportent souvent pas l’incertitude et les frustrations de l’existence.
La voyance devient alors une nécessaire réponse à leurs questions, un besoin de savoir ce que leur réserve la vie.
Au moment où les uns affirment que les soins des chouafates ont un impact positif et considérable sur leur vie, les autres renchérissent que les voyantes sont des femmes qui exploitent la faiblesse et la crédulité des gens. Une personne angoissée, malade, stressée, à esprit critique très faible, qui a un sentiment de relâchement... peut devenir une proie facile de manipulation d'esprit.

يتم التشغيل بواسطة Blogger.