Breaking

la sorcellerie


La sorcellerie

 


 

Définition

Le terme sorcellerie désigne souvent la pratique de la magie

Selon le contexte et le milieu culturel dans lequel le mot sorcellerie est employé, il désigne des idées différentes, voire opposées. Chaque société possède ses propres conceptions en matière de tradition, de croyance, de religion, de rites, de rapport à l'au-delà et à la mort et d'esprits bons ou mauvais ; il est parfois impossible de trouver un équivalent d’une culture à l’autre.

 

Causes de la sorcellerie

Le facteur principal de ce phénomène est l’analphabétisme.

Conséquences de la sorcellerie

La sorcellerie a des conséquences néfastes dans la vie personnelle des individus et dans la vie de la société.

Elle tue les relations, la confiance, l'amitié, la solidarité et engendre une violence meurtrière tant sur le plan psychologique que sur le plan physique. Elle constitue un véritable frein au développement tant individuel que social.

La sorcellerie est généralement utilisée pour provoquer la désunion dans la famille et séparer les époux.

 

Certaines doctrines religieuses considèrent toute forme de magie comme de sorcellerie, la proscrivent ou la place au rang de la superstition. Elles opposent le caractère sacré de leurs propres rituels aux pratiques de la sorcellerie.

Ce terme est également employé de façon péjorative en référence à la pratique de la magie. La sorcellerie est alors, dans cette acception, l'accusation portée à l'encontre de ceux qui utilisent des moyens surnaturels pour un usage réprouvé par une majorité de la société. Les croyances en ce type de praticiens de la magie se sont rencontrées dans la plupart des sociétés humaines. De telles accusations ont parfois mené à des chasses aux sorcières.

Pour les religions monothéistes occidentales (principalement le judaïsme, le christianisme et l'islam), la sorcellerie fut souvent condamnée et considérée comme une hérésie. L'islam condamne fermement la sorcellerie, qui fait partie du grand shirk.

La sorcellerie existe bel et bien. Elle est mentionnée dans le Coran et par conséquent est hors. Elle fait partie des forces cachées de l'existence et elle est interdite pour l'homme : elle constitue un péché majeur.

La consultation des sorciers et des devins est devenue monnaie courante de nos jours, en effet de nombreux musulmans veulent causer du mal et tenter leurs frères dans l’islam. Faire du mal et affecter un musulman est un péché énorme. Allah -le Très Haut- dit : [ Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident. (58)][ Al-Ahzab (33)] [ Ceux qui font subir des épreuves aux croyants et aux croyantes, puis ne se repente pas, auront le châtiment de l’enfer et le supplice du feu.(10)][ Al-Bourouj (85)]

La sorcellerie est une pratique interdite en Islam. Elle se définit comme étant le fait de donner au faux une apparence vraie. Elle résulte d’un pacte conclu entre les diables et le sorcier dans le but de faire du mal. Elle peut avoir des conséquences fâcheuses sur la santé physique ou mentale de celui qui y croit. La sorcellerie est généralement utilisée pour provoquer la désunion dans la famille et séparer les époux.

Au terme du pacte en question, le sorcier fait venir le Djinn en usant de langage et de formules d’idolâtrie et de reniement de la foi en Dieu. Parfois, le sorcier utilise des écrits d’envoûtement ou des drogues et des ingrédients infects susceptibles d’intoxiquer la personne visée ou d’exercer une influence sur son état mental. C’est pourquoi, selon l’opinion unanime des docteurs de la loi, le sorcier est passible de la peine de mort.



يتم التشغيل بواسطة Blogger.